© 2017-2019 Nini Lapointure, Toulouse                                                                                  Tous les mots soulignés sont des liens sur lesquels vous pouvez cliquer.

Le spectacle ?
Nini Lapointure est tombée dedans toute petite.
A 3 ans, elle fait ses premiers pas de caractère russe avec le chorégraphe Stéphane Lafage et poursuit l'apprentissage de styles de danse variés (modern jazz, hip-hop, danses africaines et orientales) durant 20 ans.
Elle étudie la musique (solfège, chant, percussions classiques et traditionnelles, musicologie) pendant 8 ans au Conservatoire et au lycée Michelet de Montauban,  ainsi qu'à l'Université du Mirail à Toulouse. Dès 2001, elle devient soliste lyrique au sein de ces différents établissements, lors de nombreux concerts en France et à l'étranger.
Elle pratique également le théâtre au sein du Lycée Michelet et de la Mission Locale de Montauban, ainsi qu'aux ateliers de l'association abc Albedo.
De 2004 à 2007, elle travaille dans l'animation périscolaire. Dans ce cadre, elle monte des chorales, des cours de danse et crée des spectacles avec des enfants et des adolescents.
En 2010, elle rejoint le groupe Kwadra (pop-rock) comme chanteuse, puis elle devient choriste de Twinbird (trip-hop) en 2012.
En 2011, Les Diabolesques, l'une des toutes premières troupes burlesques du sud de la France, l'invite à rejoindre la grande famille des effeuilleuses burlesques.
Xuan et Marianne lui apprennent les bases : Nini Lapointure est née.
Elle perfectionne ses techniques via une master class de la célèbre effeuilleuse américaine Mimi Le Meaux et les exercices de Michelle L'Amour.
Au fil des ans, Nini Lapointure développe sa propre personnalité burlesque et prône un mouvement néoburlesque qui ne s'intéresse pas tant aux costumes plein de paillettes, plumes et autres strass qu'au scénario, à raconter une histoire cohérente, passer un message.
Elle propose des effeuillages qui font rire, pleurer, déroutent, questionnent, divertissent...
qui cherchent davantage l'épanouissement de l'artiste et de son public plutôt que la séduction pure,
qui mélangent les disciplines, les genres musicaux, les talents, pour une expérience inédite.
Avec la création en 2012 du Bizarre Burlesque Band (troupe de music-hall mêlant chant, danse, effeuillage, humour...) et ses premiers numéros en solo, Nini Lapointure développe ses qualités de metteuse en scène et chorégraphe et, en tant qu'artiste burlesque, se fait un nom dans le milieu artistique toulousain.
Dès 2013, elle devient partenaire du cabaret Le Kalinka où elle a le plaisir de se produire régulièrement lors de soirées à thème (kitsch, Gorelesque, studio 54, les Nuits d'une demoiselle...), de participer à certains spectacles de la troupe ("Itinérances" au cloître de Moissac, la pièce de théâtre "Mortel Défilé"), de présenter le travail des formations dont elle fait elle-même partie (BBB, Fever School, TBL en scène) ou encore d'animer des soirées de sa propre conception (notamment "Les En-chantées", soirée dédiée aux voix féminines toulousaines dans des styles hétéroclites).
En janvier 2015, elle rejoint les Ladies Lov avec lesquelles elle joue régulièrement et participe tout le mois de juillet 2016 et 2017 au Festival d'Avignon.
Depuis novembre 2014, Nini Lapointure propose également des spectacles de cabaret seule en scène et donne des cours d'effeuillage burlesque collectifs ou particuliers.
Avec Leila Sweetplumpy, elle crée en 2015 la Fever School (ateliers burlesques originaux au thème variant chaque mois et gala annuel).
Puis en 2017, c'est avec Jolly Molly qu'elle crée la toute première école burlesque de Toulouse proposant des cours hebdomadaires, alternant effeuillage burlesque, expression corporelle et ateliers créatifs, des stages et des spectacles : Toulouse Burlesque Lab.
TBL (prononcez "t'es belle !") entame sa troisième rentrée sur les chapeaux de roue avec une classe de débutantes et une classe de confirmées.
Enfin, en 2019, Nini Lapointure franchit une ultime étape en créant son propre spectacle seule en scène musical : Amour & glockenspiel.
Elle y mêle un numéro où elle incarne un Droïde musicologue qui décrypte les chansons d'amour françaises et ses propres compositions : celles d'inspiration steampunk composées entre 2014 et 2015 sous le nom "le Projet Lapointure" et celles à texte écrites et composées entre 2017 et 2019.
Le tout dans un scénario parfaitement huilé mélangeant ses diverses disciplines de prédilection (chant, danse, comédie, effeuillage burlesque, poésie) sur une durée d'une heure.